Île de Pico, l’île noire

Île de Pico, l’île noire2015-08-21T11:06:24+00:00

Île de Pico

 

Deuxième plus grande île de l’archipel des Açores, l’île de Pico mesure 46 km de long et 16 km de largeur, pour une superficie de 444,9 km2. Formant avec les îles de Faial et de São Jorge le groupe central de l’archipel des Açores, l’île de Pico tient son nom du volcan qui la domine à 2351 mètres. Le volcan de Pico, le plus haut sommet non seulement de l’archipel, mais aussi du Portugal, renferme, sur ses flancs, des vignes d’un caractère unique, classées au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’Unesco. Les villes principales de Pico sont Madalena, la capitale, et Lajes do Pico, qui a été durant des années le principal centre de pêche à la baleine. Visiter l’île de Pico, c’est pénétrer dans un petit monde bâti au long des siècles par les baleiniers, les agriculteurs et les pêcheurs, où le lien étroit avec les baleines et les vignobles est omniprésent et riche d’une tradition ancienne.

 

Nature

L’île de Pico est un paradis pour les amoureux de la nature. Surnommée l’île noire, elle est soulignée par des champs de lave qui colorent le paysage, appelés par les locaux lajidos (dalles), ainsi que par des murs en pierre, les maroiços (pyramides de pierres), qui clôturent les terres agricoles. L’imposant volcan de Pico est l’attraction principale de l’île. Le paysage offre également des endroits uniques, tels que les mistérios (mystères) de São João et Silveira, paysages formés par l’activité volcanique. Dans la partie orientale de l’île, c’est le plateau d’Achada qui domine, suivant une cordillère volcanique d’environ 30 km de long entre le lac du Capitão et Ponta da Ilha.

 

Sport et loisirs

L’observation des cétacés est l’un des points fort de l’île de Pico. Celle-ci bénéficie aussi de conditions favorables pour la pratique de la voile, du kayak, de la plongée et de la pêche sportive. Diverses piscines naturelles sur des pointes de lave et une mer d’un bleu cristallin invitent à la baignade. La spéléologie trouve un terrain propice à Pico, grâce aux dizaines de cavités volcaniques existantes, telles que la grotte de Torres, l’une des plus longues du monde (5 km), classée monument naturel régional. Les divers sentiers de randonnée pédestre et les promenades à vélo, à dos d’âne ou à cheval, permettent de profiter calmement du paysage. L’enthousiasme atteint des pics d’adrénaline au guidon d’un VTT, ou bien encore en pratiquant le parapente sur certains rochers adaptés à ce sport.

 

Animation

L’île au volcan connaît de nombreuses fêtes, telles que celles du Saint-Esprit, qui égaient les villages de mai à septembre; la Fête de Sainte Marie-Madeleine, comprenant des manifestations religieuses, sportives et culturelles au mois de juillet; la Fête de Cais de Agosto (quai d’août) à São Roque, combinant des spectacles musicaux avec des expositions d’artisanat et des épreuves sportives; la Semaine des Baleiniers, qui a lieu à Lajes do Pico la dernière semaine d’août, pour rendre hommage à la sainte patronne des baleiniers, Nossa Senhora de Lurdes; ainsi que la fête des vendanges, qui se déroule à Madalena dans le courant du mois de septembre.

 
A visiter

Les villages de Pico ont un caractère très particulier, marqué par des maisons construites avec des blocs de lave noire. Profitez de visiter le patrimoine lié à la culture du vin et des baleines avec le Musée du vin, installé dans un couvent à Madalena; les divers repères tels que les moulins, maisons traditionnelles et caves à vins associés à la production vinicole; le Musée des Baleiniers, situé dans d’anciens hangars de barques à Lajes do Pico et retraçant l’activité baleinière; le Musée de l’Industrie Baleinière, situé à São Roque do Pico, ancien centre de transformation des cétacés; le Centre d’Arts et de Sciences de la Mer, qui propose des contenus multimédia, ainsi que le Centre d’Interprétation du Paysage Protégé de la Culture de la Vigne, situé à Lajido de Santa Luzia, qui propose des contenus multimédia sur la vitiviniculture.